Viafirma, moteur de validation des factures électroniques pour la République dominicaine

Viafirma contribuera très activement à la réduction de la fraude fiscale en République dominicaine en mettant en œuvre nos solutions dans le processus de vérification des factures électroniques.

La fraude fiscale est un problème auquel le gouvernement de la République dominicaine a décidé de s’attaquer par divers moyens. Ses chiffres montrent l’importance de réduire au maximum ce type de délit. Pour cela, elle a fait confiance aux solutions de Viafirma.

Selon un étude de l’administration dominicaine elle-même, les entreprises du pays éludent 61,9 % de l’impôt sur le revenu et 43,58 % de la taxe sur le transfert des biens industrialisés (ITBIS en espagnol). En chiffres globaux, l’évasion fiscale représente 9,43 % du PIB, ce qui se traduit par 344,2 milliards de pesos.

Afin de mettre un terme à ce taux élevé de fraude, la Direction générale des impôts intérieurs (DGII en espagnol) souhaite mettre en place un système de facturation électronique dans le pays, comme l’un des éléments de sa stratégie visant à empêcher la circulation de l’argent sale.

Comme nous l’avons mentionné, afin de valider les factures signées par les entreprises, la DGII utilisera les solutions de Viafirma, auxquelles elles font confiance depuis plus de dix ans.

Avec Viafirma, la DGII sera chargée de valider massivement et en temps réel le format du XML signé ainsi que la validité des certificats numériques utilisés pour leur signature.

La mise en œuvre de cette technologie fait suite à un projet pilote de 11 mois (de février à décembre 2019) auquel ont participé 10 entreprises, dont 7 ont toutes passé les tests de la phase pilote. Ces entreprises délivrent donc déjà des recettes fiscales électroniques. Au cours de ce projet pilote, grâce à la technologie de Viafirma, 723 000 reçus électroniques ont été traités.

En mettant en œuvre nos services, nous faisons un pas en avant dans un processus clé visant à améliorer l’économie du pays des Caraïbes, en mettant davantage de ressources à la disposition de la population de la République dominicaine pour améliorer les infrastructures et les services publics.

COMPARTE LA NOTICIA

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin